Les meilleurs endroits pour faire du canyoning en France

Le canyoning est un sport pratiqué en pleine nature dans les canyons et réunissant de nombreuses activités comme l’escalade et la randonnée. Néanmoins, depuis quelques années, ce sport est devenu l’une des activités ludiques les plus prisées au monde par les touristes à cause de son aspect ludique.

Ainsi, il n’est pas surprenant de voir pendant l’été plusieurs personnes se bousculant dans les magasins pour acheter des cordes, baskets et autres équipements nécessaires au canyoning. Heureusement, la France bénéficie d’un beau relief lui permettant d’avoir de nombreux canyons tous plus divertissants les uns que les autres.

Alors, si vous aussi vous êtes intéressés par le canyoning, sachez que vous n’avez pas besoin de sortir du pays pour faire cette activité. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle nous avons classé les meilleurs endroits pour faire du canyoning en France.

Le canyon de Riolan

Le Canyon de Riolan est situé dans les Alpes-de-Haute-Provence plus précisément dans la commune de Sigale non loin de Castellane, des Gorges du Verdon, de Nice et de la Côte d’Azur. Si vous voulez explorer ce canyon de 3 km de long, la meilleure période se situe entre le mois d’avril et le mois de septembre.

Les avantages du canyon de Riolan

Selon certaines personnes, amatrices de canyoning, le canyon du Riolan est l’un des plus beaux en France. Ce dernier vous séduira avec ses eaux chaudes et agréables, ses parois immenses ainsi que son paysage très varié. De plus, grâce à ses grands sauts pouvant aller jusqu’à environ 10 m, ses descentes en rappel et ses nombreux toboggans, vous pourrez bien passer de bons moments. Il offre un parcours très divertissant et accessible pour les enfants comme pour les débutants.

Les meilleurs endroits pour faire du canyoning

Les inconvénients du canyon de Riolan

Cependant, même si le parcours de Riolan semble accessible, il faut absolument savoir nager et jouir d’une bonne condition physique. Car une fois à l’intérieur de la cluse, il n’y a plus d’échappatoires jusqu’à la fin du parcours. De plus, naviguer dans les eaux du Riolan peut être très dangereux, à cause des montées soudaines des eaux. Alors, pour éviter d’être piégé par les eaux du Riolan, il est conseillé de s’assurer que la météo est belle et que le débit n’est pas fort. À cause de l’importance des efforts physiques à fournir, ce canyon est réservé uniquement aux personnes qui ont au moins l’âge de 16 ans.

Le canyon de Purcaraccia

Le Canyon de Purcaraccia est situé dans la commune de Quenza dans le département de la Corse-du-Sud. C’est un canyon long de 800 m qu’il est mieux de visiter à partir du mois d’avril jusqu’au mois de novembre.

Avantages du canyon de Purcaraccia

Si vous êtes un amateur de sensations fortes sachez que le canyon de Purcaraccia est fait pour vous, car celui-ci dispose d’une longueur d’environ de 3.2 kilomètres. En plus, ce canyon, situé sur le ruisseau Purcaraccia, est composé de 2 grands rappels faisant chacun 40 m. À côté de ces particularités, il faut noter qu’il est parsemé de granites, de plusieurs toboggans magnifiques et de piscines naturelles faisant de lui un endroit paradisiaque.

Les meilleurs endroits pour faire du canyoning

Inconvénients du Canyon de Purcaraccia

En dépit de ces différents points séduisants, le canyon de Purcaraccia est beaucoup critiqué par certaines personnes. Pour ces dernières, le canyon donne l’impression de ne pas être complet. Malheureusement, même s’il a un bel encaissement, le parcours reste soit trop court, trop sec ou encore pas assez vertical.

En dehors de tout ça, le canyon de Purcaraccia souffre d’une grosse pollution liée aux ordures et affectant la qualité de l’eau. En plus de ces divers problèmes, il faut noter qu’il est possible de tomber sur des troncs d’arbres et des blocs de pierres instables ou de se blesser à cause des buissons épineux.

De plus, parcourir le canyon de Purcaraccia demande une forte implication sportive pendant à peu près 3h de temps si bien qu’il est seulement réservé aux adultes. En dehors de toutes ces difficultés, vous pouvez attraper froid en vous baignant dans les eaux de ce canyon, car celles-ci sont souvent froides.

Le canyon des Ecouges

Le Canyon des Ecouges se trouve à la moitié du chemin entre les villes de Valence et de Grenoble. Il est une faille calcaire posée sur les versants d’un des massifs montagneux à cheval entre l’Isère et la Drôme. À cause de ses nombreuses particularités, le canyon des Ecouges fait partie des parcours les plus célèbres de la région Rhône-Alpes. Le meilleur temps pour faire du canyoning aux Ecouges est du 30 mars au 15 novembre.

Le canyon des Ecouges : avantages

Le canyon des Ecouges est pour certains amateurs de canyoning le parcours le plus complet des Rhône-Alpes. En effet, ce canyon est caractérisé par son espace étroit entre les roches de calcaires, des suites de cascades et de vasques ininterrompues, s’achevant par une verticale de 65 m. En outre, le canyon des Ecouges est le type même du parcours technique, engagé, resserré et dans lequel il n’y a pas d’échappatoire avant la fin.

En plus de toutes ces qualités, vous pourrez apprécier la vue qu’offre le canyon des Ecouges dès les 2 premiers rappels. En faisant du canyoning dans les Ecouges, vous allez pouvoir découvrir le bel environnement naturel et sauvage des versants du massif du Vercors. Vous pourrez également admirer sa structure remarquable, ses superbes cascades et ses vasques qui semblent avoir été conçues juste pour accueillir les sauts ainsi que les glissades.

Les meilleurs endroits pour faire du canyoning

Le canyon des Ecouges : inconvénients

Le canyon des Ecouges est divisé en 2 parties différentes qu’il est important de préciser. Tandis que l’une est plus douce et offre l’occasion à tout le monde même au débutant d’y faire un parcours, la première partie elle, est plus dure. Celle-ci est uniquement réservée aux personnes qui pratiquent très souvent le canyoning ou qui ont une très bonne condition physique et qui savent obligatoirement nager.

De plus, les personnes qui veulent visiter ce site touristique doivent être âgées d’au moins 16 ans. Il est aussi conseillé d’éviter d’aller dans le canyon des Ecouges quand le temps est menaçant à cause de la montée soudaine de l’eau. En plus de tous ces points négatifs, la première partie du canyon des Ecouges est composée de plusieurs rochers siphonnant qui peuvent causer des accidents mortels.

Le canyon de la Maglia

Le canyon de la Maglia est situé sur une rivière appelée la Maglia et qui traverse le département des Alpes-Maritimes au sud-est de la France. Cette rivière mesure à peu près 9 km de long avant de se jeter dans la Roya près de la commune de Breil-sur-Roya. La meilleure période pour visiter ce magnifique canyon de 3.5 km commence en juin et se termine en septembre.

Avantages du canyon de la Maglia

Le canyon de la Maglia est reconnu comme faisant partie des plus beaux et les plus prisés de France et précisément des Alpes-Maritimes. Faire du canyoning à travers les grottes par lesquelles coule la Maglia offre un véritable plaisir pour les yeux. Et pour cause, ce canyon est parsemé de plusieurs sauts et toboggans offrant des sensations uniques ainsi qu’un beau spectacle.

Dans les grottes du canyon, vous pourrez admirer de superbes sculptures dessinées par le passage de l’eau depuis des années. En outre, avec ce canyon, vous n’allez pas avoir le temps de vous ennuyer des nombreux sauts et les toboggans qui se succèdent.

Les meilleurs endroits pour faire du canyoning

Inconvénients du canyon de la Maglia

Faire du canyoning dans la Maglia comme une activité de famille avec des enfants à bas âge n’est pas conseillé. Pour faire ce parcours, il faut avoir au minimum 14 ans, parce que celui-ci demande beaucoup d’effort physique. En plus, tout comme les autres canyons, il faut savoir impérativement nager. Les sauts du canyon peuvent causer de nombreux accidents de fractures, s’ils sont ratés.

De plus, la température normale des eaux de la Maglia est comprise entre 13 et 15 degrés et ces températures peuvent descendre plus bas en fonction de la saison. Vous devez savoir aussi que le canyon de La Maglia comprend des bassins piégeurs qui peuvent contenir de gros rochers capables de vous briser une jambe.

Aussi, il est composé d’un toboggan de 11 m de haut réservé seulement aux personnes qui maitrisent bien le canyoning. Une fois dans le tube, vous pouvez être confronté à des débits forts qui nécessitent eux aussi une approche très technique.

Les Gorges du Verdon

Les Gorges du Verdon sont un ensemble de canyons situées entre le département des Alpes de Hautes-Provence et le département du Var. Ces canyons ont été créés par l’écoulement des eaux de la rivière Verdon qui sépare les Préalpes de Castellane et de Digne. Les Gorges du Verdon sont immenses avec une longueur d’environ 7 000 m et un dénivelé d’à peu près 2200 m.

Les avantages des Gorges du Verdon

Les Gorges du Verdon sont réchauffées par le soleil pendant plus de 300 jours par année. Son climat permet de profiter de magnifiques bains de soleil et rend l’eau turquoise du Verdon rafraîchissante. Parmi les canyons qui composent les gorges, certains peuvent être explorés en famille avec des enfants dès l’âge de 7 ans ou simplement par des débutants.

En outre, le canyon de la Fernée compris à l’intérieur des Gorges du Verdon offre un véritable spectacle avec son encaissement marbré. Pour ceux qui aiment l’aventure, il est possible de trouver des canyons avec des sauts de 4 à 6 m et des toboggans d’environ 10 m.

Les inconvénients des Gorges du Verdon

Même si les Gorges du Verdon représentent de beaux tunnels naturels et calmes, elles peuvent renfermer de nombreux pièges pouvant transformer votre aventure en cauchemar. En effet, le débit de l’eau circulant dans les Gorges du Verdon est fortement influencé par le climat qui le rend irrégulier. Ce débit peut également devenir plus fort pendant l’été à cause des lâchers d’eau qui sont faits deux fois par semaine par le barrage du Castillon.

En plus de ces difficultés rencontrées sur ce parcours, il faut souligner que certaines gorges du canyon demandent beaucoup d’efforts physiques. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce canyon est réservé seulement aux personnes adultes qui maîtrisent bien le canyoning. Si vous choisissez de faire du canyoning dans les gorges du Verdon, il faut aussi vous attendre à plonger dans les eaux froides du canyon de la Lance.

De plus, certains endroits peuvent contenir des grottes avec de gros rochers qui peuvent rendre les rappels en de dangereux pièges. Il est aussi possible de rencontrer des siphons et des tourbillons dans certaines eaux des Gorges du Verdon.

Le canyon des Oules de Freissinières

Le canyon des Oules de Freissinières est situé dans le département des Hautes-Alpes dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. C’est un canyon d’environ 850 m de longueur avec des cascades pouvant mesurer jusqu’à 33 m. Par ailleurs, il est conseillé de visiter le canyon des Oules de Freissinières dès la fin du mois d’août au mois de septembre.

Les avantages du canyoning aux Oules de Freissinières

Aux nombres des plus beaux canyons des Alpes, et même de la France, se trouve le nom du canyon des Oules de Freissinières. Ce circuit naturel est composé de deux parties et vous promet un parcours de 5 h rempli d’aventures amusantes. La première partie du canyon est la plus appréciée par les personnes qui ont déjà fait du canyoning dans cet endroit.

Selon leurs témoignages, la première section du canyon des Oules de Freissinières est la plus divertissante, car elle est composée de plusieurs sauts et toboggans. L’un des avantages de cette partie, c’est que les sauts ne sont pas obligatoires et que le plus haut mesure environ 14 m. À la fin du parcours vous allez être émerveillé par un beau rappel de 22 m ainsi que par la cascade en geyser du canyon.

Les inconvénients du canyoning aux Oules de Freissinières

Le canyon des Oules de Freissinières est certes ludique, mais c’est aussi l’un des plus techniques et des plus durs de la France. De plus, le niveau de l’eau dans ce canyon est très souvent élevé si bien qu’il est possible d’y aller seulement à la fin de l’été, car le niveau est plus acceptable.

Cependant, même durant cette période, avant de vous engager dans l’exploration du canyon des Oules de Freissinières, vous allez devoir vérifier le niveau de l’eau. Aussi, les violentes montées des eaux et de l’hiver font souvent tomber les mains courantes et les ancres, il faut donc prévoir de les renouveler avant de commencer le canyoning.

Avec ce canyon, si vous ne supportez pas les immersions en eau froide, vous allez devoir vous arrêter à la première partie qui est plus ensoleillée. Et pour cause, la température de l’eau dans la deuxième section est plus froide et peut souvent atteindre les 6 degrés au mois de septembre. Tous ces critères font que le canyon des Oules de Freissinières est seulement réservé aux adultes en bonne condition physique, qui savent très bien nager et qui maîtrisent parfaitement le canyoning.

Le canyon du Llech

Le canyon du Llech est situé dans les parcs naturels du département des Pyrénées-Orientales au pied de la montagne du Canigou, non loin de la commune de Prades. Ce canyon offre un parcours très aquatique d’environ 650 m et figure aussi dans la liste des plus beaux canyons de France. La meilleure période pour explorer le canyon du Llech est de mai à la fin du mois de septembre.

Le canyon du Llech : les avantages

Si vous faites partie des personnes qui aiment les sensations fortes, ce parcours est pour vous. En effet, ce dernier est composé de plusieurs toboggans naturels dont un éjectable, de nombreuses descentes en rappel et d’environ 22 cascades qui peuvent parfois être verticales. De plus, vous pourrez vous baigner dans les piscines naturelles du canyon du Llech. Ce parcours est rempli d’aventures qui permettent de ne pas s’ennuyer.

Le canyon du Llech : les inconvénients

Le canyon du Llech est un circuit très aquatique et nécessitant beaucoup d’effort physique si bien qu’il est obligatoire de savoir très bien nager. Aussi, à cause de l’intensité de l’eau qui peut être forte et de sa nature sportive, il est uniquement réservé aux personnes de plus de 16 ans. Il comprend également certaines descentes qui peuvent être très raides et qui nécessitent des gestes techniques.

À l’aller, il vous faudra monter la montagne pendant environ 35 min puis au retour marcher pendant 30 à 45 min sur une pente raide. De plus, si vous décidez d’utiliser une corde pour faire les sauts, cela augmentera le risque de prendre froid surtout que la température de l’eau en été atteint difficilement les 14 degrés. Faire un parcours dans le canyon du Llech peut s’avérer très dangereux, car une mauvaise manipulation lors des descentes peut entraîner des fractures.

Le canyon du Chassezac

Le canyon du Chassezac appelé encore le canyon des Gorges du Haut-Chassezac est situé dans le département de l’Ardèche et est alimenté par les eaux de la rivière Chassezac. Ce canyon fait environ 1 300 m de long avec un dénivelé d’à peu près 80 m. De plus, la période idéale pour explorer les Gorges du Chassezac commence à partir de la mi-juin et se termine au mois de septembre.

Les avantages du canyon du Chassezac

Le canyon du Chassezac est l’un des sites naturels les plus incontournables de France. Par conséquent, lors de votre excursion au sein du canyon du Chassezac, vous allez pouvoir admirer la beauté du paysage composé de granites et de cascades. Le canyon des Gorges du Haut-Chassezac est très amusant et aquatique.

Celui-ci réunit à la fois toutes les activités propres au canyoning comme les sauts, la marche, la nage, la descente en rappel, les toboggans, le passage en opposition et bien d’autres. L’exploration de ce canyon est accessible à tous et peut se faire en famille avec des enfants dès l’âge de 7 ans. En outre, le canyon du Chassezac comporte 3 parties, plusieurs échappatoires et les sauts ne sont pas obligatoires.

Les inconvénients du canyon du Chassezac

Le canyon du Chassezac a vu au fil du temps plusieurs accidents allant d’os fracturés à la mort. Ces nombreuses mésaventures sont arrivées souvent alors même que les touristes étaient sous la surveillance d’un moniteur. La raison de ces malheureux accidents est que même si ce canyon est abordable dans son ensemble, celui-ci est technique et aquatique.

Par conséquent, il faut connaître certains gestes techniques si vous décidez d’aborder certaines étapes du parcours, mais aussi savoir nager. En plus de ces critères, le canyon de Chassezac comprend des passages demandant un effort physique important qui sont uniquement réservés à des personnes qui ont une bonne condition physique. De plus, il faut faire attention durant le circuit, car la descente du canyon du Chassezac est un peu raide.

Le Gouffre d’Enfer

Le Gouffre d’Enfer est un canyon qui se trouve dans le département de la Haute-Garonne, plus précisément dans la commune de Saint-Mamet à l’embouchure du Ru d’enfer. Il est possible d’explorer ce canyon de 1000 m de la mi-août à la fin du mois de septembre.

Les avantages du canyon Gouffre d’Enfer

Le Gouffre d’Enfer est l’un des canyons les plus appréciés par les amoureux du canyoning extrême à cause des successions d’aventures qu’il offre. En effet, il est composé de 3 différentes parties composées de grands rappels, de superbes cascades dont la célèbre cascade du tube ainsi que de beaux toboggans. Du début jusqu’à la fin du parcours, ce canyon promet de vous faire vivre des émotions fortes grâce à son caractère vertical mais aussi aquatique. De plus, vous aurez l’occasion de profiter d’une magnifique vue sur la vallée du Lys.

Les inconvénients du canyon Gouffre d’Enfer

Le Gouffre d’Enfer est l’un des canyons les plus difficiles de la France et qui a aussi une forte réputation dans toute l’Europe. Il a un dénivelé d’environ 425 m ainsi qu’une verticalité notée à 5 sur une échelle de 7. À cause de ce fait, il nécessite un engagement total et est uniquement réservé aux personnes qui maîtrisent parfaitement l’art du canyoning.

De plus, dans les tunnels étroits, il faut noter la présence de troncs, mais aussi de roches souvent cachées sous l’eau et difficilement évitables. En outre, à cause du débit de l’eau s’écoulant de la cascade, le bassin de la troisième partie de l’excursion dans le canyon est très agité. Les eaux du Gouffre d’Enfer peuvent être froides à cause de la neige et les rappels peuvent être également très arrosés.

Le canyon de la Besorgues

Le canyon de la Besorgues est l’un des plus fréquentés du pays et se divise en 3 différentes parties. Il est situé dans le département de l’Ardèche dans la commune Labastide-sur-Besorgues. La plus grande cascade a une hauteur maximum de 16 m. Si vous voulez profiter des aventures offertes par ce canyon, il faut vous y rendre entre le mois d’avril et le mois d’octobre.

Avantages du canyon de la Besorgues

Le canyon de la Besorgues est une merveilleuse excursion que vous pouvez faire avec votre famille. Il est accessible dans son ensemble à tout le monde et ne nécessite pas d’être un expert en canyoning. En explorant ce canyon vous pourriez être émerveillé par une grande tyrolienne de 25 m qui mène au premier saut de 4 m de hauteur.

Avec ce canyon, vous n’allez pas avoir le temps de vous ennuyer vu que juste après ce saut arrive un pont de singe. À la fin de ce pont, vous allez devoir faire un choix entre le saut de 4 m ou la tyrolienne de 180 m au-dessus du canyon de la Besorgues afin de rejoindre les grandes vasques.

En dehors de tout ça, les différents toboggans naturels ou sauts qui peuvent aller jusqu’à 10 m ne sont pas obligatoires et peuvent être contournés. À côté de ces activités naturelles, vous pourrez profiter du magnifique paysage qu’offre la Haute-Garonne.

Inconvénients du canyon de la Besorgues

La première partie du canyon de la Besorgues est certes très intéressante, mais peut être qualifiée de trop courte. De plus, si vous allez dans ce canyon entre le mois de mai et le mois de juin, il y a des possibilités que l’eau soit assez froide pour vous empêcher de vous amuser (14 degrés). Aussi, vous allez devoir nager dans cette eau sans combinaison néoprène malgré ces températures, car un arrêté municipal interdit d’en utiliser à cette période.

Pour faire le canyoning dans la deuxième partie du canyon de la Besorgues, vous allez devoir le faire aussi sans équipement, à cause de l’arrêté municipal. Il faut noter qu’avec les températures de cette eau, vous pourriez ne pas profiter de l’excursion et prendre froid.

Dans la partie 3 du canyon la température de l’eau est entre 16 et 17 degrés. En plus, les combinaisons néoprènes qui étaient interdites pour les 2 premières parties deviennent obligatoires. Il vous faudra faire très attention aux différents rochers qui sont par moment glissants dans cette dernière partie.

À cause des frayères présentes dans l’étang, vous allez devoir sortir de l’eau pour marcher sur le sentier de la rive droite afin d’arriver au prochain saut. En outre, il vous faudra faire attention au deuxième toboggan de cette étape qui peut être dangereux si le débit de l’eau est fort.

La Réunion : le canyon de Takamaka

Le canyon Takamaka est situé en plein milieu de la forêt de Bébour ou de Bélouve dans l’est de l’île de la Réunion, plus précisément à l’intérieur de la vallée de Takamaka. Ce canyon fait partie de ceux qui ont acquis une grande renommée en dehors des frontières de l’île. Il a une longueur d’environ 3 000 m et la hauteur maximale de ses chutes est d’à peu près 120 m.

Canyon de Takamaka : avantages

La Réunion est une île tropicale à la végétation luxuriante. Ainsi, en choisissant de faire du canyoning dans la vallée de Takamaka, vous allez profiter de l’air pur de la nature. En outre, vous pourrez admirer la fusion des couleurs créée par le ciel bleu, la forêt verdoyante du Bélouve et de l’eau turquoise du canyon de Takamaka.

Concernant le canyon lui-même, sachez que le Takamaka est le paradis de toutes les personnes qui aiment les parcours remplis d’aventures. Ce canyon regroupe à la fois les techniques et exercices physiques appartenant au canyoning. De plus, le canyon de Takamaka est animé de plusieurs sauts, de grands rappels ainsi que de nombreux toboggans.

Dès le commencement du parcours, vous serez envoûtés par la succession des rappels vertigineux du canyon. Ces beaux rappels vous conduiront tout droit dans le mini Trou de Fer où vous allez pouvoir contempler ce merveilleux site touristique. D’un autre côté, si vous aimez faire de l’escalade, vous allez adorer le canyon de Takamaka parce qu’il faut faire de l’escalade à la dernière étape.

Canyon de Takamaka : inconvénients

Ce canyon dispose d’un volume d’eau important avec une deuxième partie très aquatique comprenant des vagues qui peuvent faire 1 mètre. Cette nature fait que le canyon de Takamaka est uniquement réservé aux personnes qui savent bien nager et qui ont un âge supérieur à 16 ans.

Dans son ensemble, ce canyon réunionnais est très long et regroupe à la fois de l’escalade, de la marche et beaucoup de natation. Toutes ces activités réunies nécessitent d’importantes forces physiques et une excellente maîtrise du canyoning. De plus, le canyon de Takamaka connaît de dangereuses crues soudaines pouvant transformer certains passages étroits en de véritables pièges de mort.

En dehors de ces crues, l’île peut connaître de fortes pluies pendant la période de l’été austral. Ces pluies diluviennes peuvent occasionner des chutes de rochers dans le canyon (passages étroits et sentiers) et même des éboulements. En plus, vous devez faire très attention, car les inondations ou les glissements de terrain peuvent faire du lit du bassin un énorme piège.

La Guadeloupe : le canyon d’Acomat

Le canyon d’Acomat est situé dans la région de la Guadeloupe entre les communes de Mahault et Pointe-Noire, à l’est de la route nationale 2. C’est l’un des lieux les plus visités et fréquentés par les touristes de cet archipel. Si vous décidez de vous rendre au canyon d’Acomat, il est préférable d’y aller durant les mois de janvier, février et mars.

Les avantages du canyon d’Acomat

La Guadeloupe a un climat équatorial, ce qui fait qu’elle est l’un des meilleurs endroits où il est possible d’admirer le contraste de couleur créée par le paysage. Durant votre séjour dans ce département, vous allez pouvoir vous faire de nombreux souvenirs en découvrant ses belles montagnes et ses sources chaudes.

En ce qui concerne le canyon d’Acomat, vous allez être séduit par la douceur des eaux turquoise du Saut d’Acomat. Cette cascade se trouve au milieu des rochers et offre un très beau spectacle. De plus, la succession de petits sauts et de toboggans fait que ce canyon constitue une belle expérience très ludique dont vous allez vous souvenir pendant longtemps.

Les inconvénients du canyon d’Acomat

Même s’il est vrai que faire une excursion dans le canyon d’Acomat est une belle expérience, cette aventure peut être dangereuse. En effet, ce site touristique connaît des crues soudaines qui modifient le courant des eaux du canyon d’Acomat et augmentent le risque de noyade. De plus, vous allez devoir faire attention en vous baignant pour ne pas mourir noyé par les tourbillons créés par les chutes de la cascade.

En plus, les rochers qui sont au bord du saut d’Acomat et dans la rivière qui mène à la cascade peuvent créer des accidents souvent mortels car ils sont glissants. Pour diminuer le risque d’accident, il est conseillé de porter de bonnes chaussures pour marcher dans l’eau. Vous devez savoir également que le chemin pour arriver au canyon d’Acomat est dangereux car le sol est glissant et rempli d’obstacles. Par ailleurs, sachez que plusieurs personnes déconseillent de visiter ce canyon avec des enfants ou des personnes âgées à cause des obstacles sur le chemin.

En conclusion, la France dispose de nombreux types de canyons offrant un large choix à toutes les personnes qui aiment le canyoning.Cependant, même si c’est une activité divertissante, il faut être très prudent car les canyons peuvent devenir de véritables pièges mortels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.